Le 19 juillet
Article mis en ligne le 19 juillet 2014

par Les jeunes en Roumanie
logo imprimer

Aujourd’hui, réveil à 7h30. Au pas de charge, direction la salle à manger. 8h30, le petit-déjeuner de ces Messieurs-Dames est servi. Il est neuf heure, Nasaud s’éveille, le bruissement des pots d’échappement sur la route, le crissement des pneus sur le bitume, le doux son d’un roumain écorché, les blagues, à la limite du drôle, de Morgane retentissent, cela signe le début d’une dernière journée en Roumanie.
Le chauffeur et son fils, comme quasi-habituellement depuis le début, nous accueillent dans leur bus, magiquement climatisé, doté de sièges royalement confortables. Et c’est parti pour quatre heures de route, direction Sighisoara, entrecoupé d’une seule et unique pause.

C’est une petite ville médiévale, berceau du comte Dracula, première ville conservée d’Europe, pavée de haut en bas, de long en large..
Quelques charlatans, prétendant descendre de la lignée du célèbre vampire, font figure, attire les passants, déguisés en corsaire ou en troubadour de l’époque.




Une tour avec deux énormes horloges, nommée comme telle, se dresse, à la bordure des fortifications, guidant les passants vers une visite, rythmée de montée et de descente, à travers la ville.

Puis, après avoir profité de ce retour vers le passé, c’est le retour vers l’hôtel et ses quatre heures de routes de distance. Et c’est le dernier verre dans un bar en Roumanie, suivi du dernier repas à la pension, et des dernières heures (courtes) de sommeil, avant de prendre la route, direction Cluj, l’aéroport et chez nous : LA FRANCE.


Forum
Répondre à cet article

Dans la même rubrique



Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.15